top of page

Changement de place de la roulotte Chez Gui-Gui à Montélimar : Un commerce historique menacé




La roulotte emblématique Chez Gui-Gui, connue pour ses délicieuses crêpes, fait face à un déplacement controversé qui suscite l'indignation de son propriétaire, Guillaume. Ayant racheté le commerce ambulant en septembre dernier, Guillaume déplore avoir été déplacé une nouvelle fois, cette fois-ci devant la collégiale Sainte-Croix, sans son consentement.


L'histoire remonte à la reprise de la roulotte, lorsque le maire a conditionné la transaction à une rénovation esthétique. Guillaume s'est conformé à cette exigence, mais malgré cela, il a été déplacé une première fois, bien que la promesse de retrouver son emplacement initial lui ait été faite.


Le récent déplacement, accompagné d'un nouvel arrêté, a laissé Guillaume perplexe. Alors qu'il avait initialement obtenu l'autorisation d'exercer jusqu'en 2026, le nouvel arrêté limite cette permission jusqu'à fin 2024. Pour Guillaume, il s'agit clairement d'une tentative de mettre fin à un commerce historique qui a prospéré pendant 48 ans.

En réponse aux critiques, le maire, Julien Cornillet, a indiqué que la demande de déplacement provenait du commerce Monoprix, situé à proximité. Selon le maire, le propriétaire de Monoprix avait exprimé le souhait de dégager la devanture de son magasin, ce à quoi Guillaume avait consenti en présentant une vitrine attrayante. Cependant, Guillaume estime que le jeu a changé et qu'il est maintenant la cible d'une tentative délibérée de mettre fin à son activité.


Le maire souligne que la roulotte a été déplacée de seulement 50 mètres, assurant que l'emplacement actuel reste fréquenté par les passants. Cependant, la bataille entre Chez Gui-Gui et les autorités locales semble loin d'être terminée, mettant en lumière les défis auxquels sont confrontés les commerces historiques confrontés aux évolutions urbaines.

bottom of page