top of page

Incertitude sociale à Montélimar : les salariés du groupe Casino redoutent les conséquences de la vente



Le lundi 18 décembre, le groupe Casino a annoncé être entré en "discussions exclusives" avec le Groupement Les Mousquetaires (Intermarché) et Auchan Retail en vue de la reprise de la quasi-totalité de ses magasins. Cette annonce a semé l'inquiétude parmi les employés de l'hypermarché Casino de Montélimar, qui redoutent les implications de cette vente sur leur avenir professionnel.


Actuellement, une centaine de salariés œuvrent au quotidien au sein du Casino de Montélimar. Cependant, trois jours après l'annonce des discussions exclusives, le flou persiste quant au sort qui sera réservé aux employés. Laurent Milazzo, délégué syndical CFDT, exprime son inquiétude en soulignant le manque d'informations précises. Il souligne que même les termes du communiqué officiel restent sujets à interprétation, et des incertitudes persistent quant à la reprise effective de tous les magasins.


La question de la nouvelle enseigne qui ornera le toit du centre commercial demeure également sans réponse claire. Bien que des rumeurs suggèrent qu'Auchan serait la piste privilégiée en raison de l'absence d'un tel magasin à Montélimar, aucune confirmation n'a été donnée. Les spéculations sur la répartition des magasins entre Auchan et Intermarché sont tempérées par les réalités du marché, notamment en ce qui concerne la taille des supermarchés et hypermarchés.


Face à cette incertitude, les employés redoutent une potentielle "casse sociale". Laurent Milazzo souligne que les avantages acquis au fil des années via les accords d'entreprise pourraient être perdus en cas de changement de propriétaire, impactant les conditions de travail des salariés. Une mobilisation nationale est prévue le samedi 23 décembre, jour de l'année où le chiffre d'affaires est le plus élevé, afin de faire entendre les préoccupations des salariés.


La disparition possible de l'enseigne Casino à Montélimar suscite également des émotions parmi les salariés. Florence Cuccaro, représentante de FO, exprime sa tristesse en évoquant l'histoire de l'enseigne et les liens familiaux avec Casino. Elle souligne l'impact symbolique de la disparition d'une enseigne qui a marqué la vie de la région pendant près de 125 ans.


Source DL

bottom of page