Indexia (ex Sfam) épinglée par la répression des fraudes


Les soupçons de pratiques commerciales trompeuses pèsent une nouvelle fois sur le géant de l’assurance : un rapport a été transmis au procureur de la République de Paris.



Le groupe emploie environ 2 000 personnes dont près de 1 000 dans ses locaux romanais et 500 autres à Roanne (Loire). Photo Le DL /Fabrice ANTERION

Après avoir été perquisitionnée en 2018 par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), sanctionnée d’une amende de 10 millions d’euros en 2019 pour pratiques commerciales trompeuses, puis à nouveau perquisitionnée en septembre 2020 après que la DGCCRF a reçu plus de 700 signalements (selon nos confrères de RMC), une nouvelle ligne vient s’ajouter à la liste des griefs envers le groupe Indexia, plus connu sous son ancien nom de Sfam. Le géant de l’assurance, basé à Romans-sur-Isère, où près d’un millier de personnes seraient employées, et dirigé par Sadri Fegaier, est à nouveau dans le viseur de la répression des fraudes. Lundi 4 avril, celle-ci a indiqué avoir transmis les conclusions de ses investigations au procureur de la République de Paris. « Le...

Lire la suite chez nos amis du Dauphiné libéré en cliquant ici